La fibromyalgie

Je définis la fibromyalgie comme étant l’ensemble des manifestations d’un corps qui manifeste, avec douleur, la perte de l’axe. La fibromyalgie n’est que le reflet de la perte de l’axe vertical. En mécanique, nul n’ignore qu’aucun axe ne peut fonctionner correctement s’il est voilé. La moindre torsion de l’axe empêche le vélo d’avancer correctement et peut entraîner la rupture de l’entraînement. Si on peut ainsi admettre que la rigidité de l’axe est indispensable au mouvement harmonieux sans effort, la fibromyalgie apparaît comme une évidence. Il ne faut pas penser corps humain pour comprendre, mais penser squelette, dont les pièces doivent impérativement être bien alignées au repos pour qu’en mouvement, tout fonctionne sans effort. Si dans une montre un rouage n’est plus dans son axe, l’ensemble des pignons en souffrent car de l’harmonie de l’ensemble d’un système, bien huilé dépend l’exactitude horaire.

Mais le corps ne peut pas totalement s’arrêter lors de la perte de son axe, comme l’auraient fait la montre ou le vélo. Il ne peut que ralentir notre volonté de déplacement par des douleurs qui agissent comme des bâtons que notre système de sécurité interpose dans les rouages de nos mouvements quotidiens. Le corps, lorsqu’il n’est plus sur son axe, lorsque toutes ses parties ne sont plus en accord parfait, exprimera de multiples façons cette perturbation en fonction des conditions d’utilisation et en fonction de l’écoute que chaque être consacre à son corps.

Fatigue intense et douleurs continues. La fibromyalgie touche environ plus de 2,5% de la population mondiale soit 1 500 000 français sont concernés par cette maladie. L’OMS a reconnu la fibromyalgie en 1992 et la fait figurer comme rhumatisme non spécifié.
Epuisés sans raison, rompus de douleur, les fibromyalgiques endurent un véritable calvaire.
Cette maladie avait été identifiée pour la première fois en 1904 mais c’est plus tard en 1976 que le terme de fibromyalgie a été proposé par Hench.

Cette pathologie touche essentiellement les femmes dans 80 % des cas, après 50 ans en général mais malheureusement il existe de plus en plus de cas de fibromyalgique avant 35 ans. Les patients atteints de fibromyalgie sont moins nombreux à partir de 70 ans.

Le patient atteint d’une fibromyalgie présente une douleur chronique diffuse à type de brûlure et de piqûre depuis plus de 6 mois qui touche son dos et non la périphérie et qui résiste aux traitements habituels.
Et surtout si sont présents à la pression modérée les 18 points symétriques douloureux ; de plus la douleur est permanente et aggravée par tous les stress.
Et si elle associe fatigue chronique, trouble du sommeil et anxiété, douleurs gastro-intestinales, état dépressif atypique.

Pour plus d’informations contactez-nous

Informations sur la fibromyalgie

30 août 2016 - 13 h 55 min